Lundi 31 janvier à Vincennes : La sélection de Maxime !

Réunion 1 – Vincennes

Après un mirifique dimanche qui a vu le couronnement de Davidson du Pont et le triomphe à seulement 21 ans de Nicolas Bazire dans le Grand Prix d’Amérique, devenant ainsi le plus jeune driver à remporter la plus grande course du monde au trot attelé, nous redescendons de notre petit nuage ce lundi en retrouvant la cendrée de Vincennes pour une réunion de transition.

Davidson du Pont et Nicolas Bazire remporte la 101ème édition du Prix d’Amérique !

Le Quinté + ouvre le bal de cette nouvelle réunion dans le temple du trot, au lendemain du Grand Prix d’Amérique. Une épreuve européenne très difficile à déchiffrer avec un bon nombre de concurrents étrangers méconnus. Faisons confiance à Hibiki de Houelle (112), un fils d’Up and Quick, lauréat du Prix d’Amérique de l’an 2015. Récent vainqueur ici-même et de nouveau confié à Franck Nivard, il peut remporter cette course événement.

Les lignes de Jigliana d’Arc (205) sont excellentes. En effet, pour son unique sortie publique, elle fut dauphine de Joke en fin d’année dernière. La pensionnaire de Jean-Michel Baudouin a depuis regagné puis terminé seconde de Joyful Diva, cette dernière venant tout juste de se classer deuxième du Prix Roquépine (Groupe II) derrière Jazzy Perrine. Ce ne sera que la seconde course de la fille Briac Dark, mais ces lignes plaident en sa faveur…

Troisième course du programme, une épreuve dite « à réclamer » pour des apprentis et lads jockeys. Récent vainqueur à ce niveau, Great Zeus (303) est idéalement placé derrière les ailes de l’autostart ce lundi. Confié à Louis Piton, fils de Bernard Piton, un de mes drivers de cœur, il peut doubler la mise !
En première ligne également, Email de l’Iton (307) vient lui aussi de triompher à ce niveau. Méfiance.

Échouant d’un petit nez seulement face à Davidson du Pont avec le magnifique Galius dans l’Amérique, Yoann Lebourgeois tentera de se consoler avec Granados (502). Bien placé derrière la voiture et régulier, il dispose d’une belle chance.

Fulmida (711) ne doit surtout pas être condamnée sur sa dernière sortie, où elle a vite plafonnée dans un lot plus relevé. En effet, Fine Colline s’imposait ce jour-là. L’élève de Matthieu Abrivard s’est depuis imposée, pas plus tard qu’aujourd’hui, jour d’Amérique, dans le Prix Helen Johansson (Groupe III) ! Elle retrouve l’émérite Eric Raffin à son sulky. Elle peut dès lors se rappeler à notre bon souvenir !

Au lendemain d’un week-end somptueux, c’est un début de semaine un peu plus calme qui nous attend dès ce lundi, histoire de souffler un peu avant les autres belles joutes à venir ! Je vous souhaite une belle journée en compagnie des trotteurs 🐴 !

Émoji 🪶 Plume sur Google Android 12.0.
Maxime Seyvet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :