Mardi 6 septembre : Beaumont de Lomagne en fête !

Direction le Tarn et Garonne et l’hippodrome de Borde-Vieille ce mardi ! Au programme, huit courses de trot où de nombreux chevaux bien connus de la région s’affronteront tout au long de la réunion.

Course n°1 :

Seule épreuve réservée aux chevaux sous la selle de la journée, ce Prix Queila Gédé s’annonce des plus indécis. On va faire confiance à une valeur sûre dans le Sud-Ouest, Flash Royal.

Il n’a couru qu’une seule fois dans cette discipline, c’était le 20 mai. Il prenait une très bonne troisième place derrière deux concurrents de qualité. Présenté seulement plaqué des antérieurs, configuration qui lui réussit, sa place est à l’arrivée.

La stat : Seulement plaqué des antérieurs : 6 courses – 5 places

Flash Royal le 20 mai à Beaumont lors de sa seule tentative au monté.

Course n°2 :

Auteur de débuts probants sur l’herbe de Lannemezan, Jet Jet Jet semble en mesure de signer une deuxième victoire consécutive. Confié à Matthieu Abrivard, ce fils de Bold Eagle et Valeska Jet est estimé par son entraîneur. Yannick Henry : “À la maison, c’est très bien, c’est un poulain qui trotte.”

Course n°3 :

Haka Dancer est un cheval en gros retard de gains. Suivi depuis plus d’un an par Yannick Henry, il n’a pas hésité à le réclamer quand il en a eu l’occasion en mars dernier.

Pas de tous les jours, ce fils de Cygnus d’Odyssée vaut très largement un lot de ce genre s’il reste sage. Vrai droitier, toutes les cartes semblent entre ses mains pour jouer un premier rôle.

Haka Dancer sur l’hippodrome de Castillonnès en mai dernier.

Course n°6 :

Bien qu’il effectue une rentrée, Italian Lover semble en mesure de rendre la distance en étant confié à Matthieu Abrivard. Transformé depuis le début de l’année par le déferrage, il n’a pas gros de marge. Il donne tout ce qu’il a, ici, cela peut suffire à briguer un bon classement.

Izaya de Cousserat est susceptible ces derniers temps, mais elle a montré un brin de qualité cette année, s’imposant à Toulouse et Bordeaux. Dans un bon jour, elle est tout à fait capable de participer activement à l’arrivée.

Izaya de Cousserat lors des concours de modèle de Beaumont de Lomagne. Crédits : Gaëlle Scroc

Course n°7 :

Farsight Absolute est un cheval qui court sur sa rage, très compliqué à gérer, il a longtemps donné du fil à retordre à son entourage. Il a tiré un super le numéro à l’autostart (le 2), et sera confié à Matthieu Abrivard. Sur le papier, il doit faire l’arrivée.

Malgré leur numéro en seconde ligne, Galant de Carel et Fabiarelle ont les moyens de disputer l’arrivée. Le premier nommé vient d’échouer face à notre préféré sur l’herbe de Villeneuve sur Lot. La seconde a déçu cet été mais depuis le premier janvier, elle n’était jamais sortie des cinq premiers. À l’issue d’un bon parcours, ils vont finir forts.

Course n°8 :

Tout laisse à penser que Giada peut renouer avec la victoire dans cette ultime épreuve. La drive de Matthieu Abrivard, le smiley vert de son mentor Eric Prudhon, un bon engagement au premier poteau. C’est la lauréate en puissance de cette réunion.

Giada lors de sa victoire du 22 juin à Toulouse. Crédits : Scoop Dyga – Pierre Costabadie.

Laisser un commentaire