Vendredi 28 janvier à Cagnes-sur-Mer : La sélection de Maxime !

La cendrée de Vincennes se refait une dernière petite beauté ce vendredi avant un week-end somptueux qui s’annonce époustouflant avec la présence des meilleurs trotteurs au monde. L’ombre du champion Face Time Bourbon planera au-dessus du temple du trot. En effet, c’est avec mélancolie que nous avons appris ce jeudi la fin de carrière du crack entraîné par Sébastien Guarato.
Cap ce vendredi sur la Riviera où l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer nous accueille pour une semi-nocturne riche de 8 courses.

L’hippodrome de Cagnes-sur-Mer
📷 Letrot

Réunion 4 à Cagnes-sur-Mer par @Mseyvet

Mes chevaux préférés :

Fille de The Best Madrik, Girl Venesi (101), auparavant entraînée chez Guillaume Gillot, a rejoint depuis peu dans les boxes de David Békaert. J’ai encore en souvenir ses belles performances à Vincennes l’an passé à pareille époque dont une victoire malheureusement sanctionnée après enquête. Intermittente depuis, elle peut se rappeler à notre bon souvenir.
Gule de Houelle (112) s’est elle remarquablement comportée pour sa première venue sur la Riviera en se classant deuxième le 15 janvier dernier. Elle peut cette fois viser la palme.

Hidden Texas (210) ne doit pas être condamné sur sa dernière sortie, n’ayant pu bénéficier d’un bon parcours. À l’aise sur cette piste (5/6), il peut refaire parler de lui.
Heart Jewel (205) a remporté courageusement la course de référence du 12 janvier où il devançait la plupart de ses rivaux du jours. Sans incident, il devrait répéter.

Impressionnante en fin d’année dernière à Lyon-La Soie, Hawaï Julry (509), fille de Timoko s’est vite montrée fautive pour sa réapparition. Tout sera une question de sagesse pour la partenaire de Jean-Paul Gauvin…

Inès Turgot (607) a échoué au pied du podium récemment dans le temps du trot. Elle peut créer une belle surprise dans cette sixième épreuve avec la complicité de Jean-Charles Piton.

Dernière course du jour sur l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer, une épreuve dans la spécialité du trot monté. Même si les pensionnaires de Yannick-Alain Briand disposent d’une première chance théorique, Emir de Chenu (807) possède la sagesse au contraire de ses principaux rivaux. En cas de fautes de ces derniers, le fils de Paris Haufor peut triompher à belle côte.

Je vous souhaite une belle journée du côté de la Côte d’Azur en compagnie des trotteurs 🐴 ! J-2 avant le Grand Prix d’Amérique !

Merci champion !

FACE TIME BOURBON
📷 Equidia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :