Site icon HORSETURFPRO

❝ Prix d’Été : Galius en appel ! ❞

Publicités

Par Maxime Seyvet (@MSeyvet)

Réunion 1 – Vincennes – Course 6 – 17h00 🕔

Figurant parmi l’un des plus grands temps forts du meeting estival disputé sur l’hippodrome de Paris-Vincennes, le Prix d’Été, labellisé Groupe II, réunit chaque année d’éminents trotteurs. Ils seront 9 illustres compétiteurs lors de cette édition à briguer la victoire et ainsi tenter d’inscrire leur nom au palmarès de cette mythique épreuve, comme l’ont fait jadis des chevaux légendaires à l’instar de Meaulnes du Corta, Rapide Lebel ou encore Ready Cash.

Le sublime Galius

📸 EQUIDIA

Septuple vainqueur de cette prestigieuse épreuve notamment avec la princesse Bélina Josselyn, le crack Cleangame ou encore avec le regretté Aubrion du Gers, l’émérite Jean-Michel Bazire présente ce samedi 3 de ses meilleurs élèves. L’homme au 20 sulkys d’or sera lui-même installé au sulky de son sublime alezan, Dorgos de Guez (7), l’un des trois millionnaires au départ.

Même si l’illustre professionnel briguera un 8ème sacre dans ce fameux Groupe II, Richard Westerink, l’homme de Timoko autrefois risque fort bien de lui voler la vedette avec son champion et fils du dernier cité, Etonnant (9). Figurant parmi les meilleurs trotteurs actuellement sur la scène européenne, le fils de Migraine n’aura cette fois pas sur sa route son éternel rival, Vivid Wise As, face auquel il vient d’échouer d’un nez dans le Grand Prix du Département des Alpes-Maritimes disputé sur la Riviera. La voie qui mène au succès lui semble promise, bien qu’elle soit ombragée par un concurrent de choix, Galius

Le champion de Séverine Raimond, Galius (5), deuxième du Grand Prix d’Amérique vient de causer une vive désillusion à son entourage suite à son récent échec dans le Prix Jean-Luc Lagardère le 17 juin dernier sur le sable d’Enghien. Ce magnifique alezan avec sa petite pelote en tête blanche ne doit bien sûr pas être condamné sur son dernier faux pas. Contactée par nos confrères de Paris-Turf, Séverine Raimond a confirmé, après avoir effectué des analyses que son champion ne souffrait d’aucune façon et avait sans doute manqué de travail pour le Jean-Luc Lagardère, expliquant ainsi son échec lors de ce dernier semi-classique. Confiante, l’aimante professionnelle convoite la victoire avec le fils Love You et Star de Villeneuve.

Séverine Raimond aux côtés de son champion, Galius

📸 FRANCE BLEU

Lauréat surprise de ce fameux Prix Jean-Luc Lagardère, Delfino (2) est certes l’un des moins riches du lot mais certainement pas le moins doué. Bien connu des quintéistes, ce fils de Speedy Blue tentera une nouvelle fois de créer la surprise et ainsi ravir la famille Mottier.

Enfin, la tant aimée Délia du Pommereux (8) est elle de tout les combats, où elle fait preuve d’une louable régularité. La fille de Niky entraînée par Sylvain Roger donnera une nouvelle fois son cœur sur la piste !

Ce sera certainement plus dur pour les autres concurrents de cette épreuve qui méritent néanmoins d’être cités : Gangster du Wallon (1) manquera sans doute de compétition au dire de son mentor Damien Lecroq [ITW – Equidia]. Gu d’Héripré (6) est quant à lui désormais intermittent. Concernant les autres élèves de JMB, Chalimar de Guez (4) n’est pas dans sa discipline de prédilection, tandis que pour Rebella Matters (3), ses tâches semblent se compliquer…

✏️ Notre Super 4 pour 1€ !
5 – Galius
9 – Etonnant
8 – Délia du Pommereux
7 – Dorgos de Guez

5-9-8-7 en cas de non-partant : 2 – Delfino

Au plus près de la cendrée de Vincennes

📸 Maxime Seyvet

Maxime Seyvet

Quitter la version mobile