Site icon HORSETURFPRO

Mardi 30 août à Cabourg : Notre sélection !

Publicités

R5 Cabourg par nonometeo

Pas moins de 9 courses seront au programme de la semi-nocturne de Cabourg en ce mardi 29 août. Cette R5 s’annonce passionnante avec un plateau bien garni et de bonne qualité.

Voici mes choix :

Ils sont nombreux à pouvoir prétendre à la victoire dans cette première. Gisaro (103) reste sur une probante victoire corde à droite à Meslay-du-Maine. A nouveau présenté sans ses chaussures et idéalement placé au 1er échelon de départ, c’est un solide candidat aux plus belles places.

C’est à nouveau très ouvert. L’entourage de Gina Pride (208) a préparé ce rendez-vous avec attention. Déferrée des 4, elle devrait pouvoir participer à l’emballage final dans ce lot au féminin.

Restant sur 2 succès sur cet anneau, Iroquois de Mahey (306) aura sans doute de nombreux preneurs même si la distance est plus courte. Bien placé derrière les ailes, il devrait être à nouveau à la pointe du « combat ». La passe de 3 est envisageable.

Houko Sport (412) devra rendre la distance mais ce hongre est dans une bonne passe. Il a de l’opposition mais je le pense capable de jouer au moins une place sur le podium.

Itya de Bossens (502) tourne autour du pot depuis fin mai (4 deuxièmes places de rangs). Avec tout le monde au même échelon de départ, il va lui falloir une course aux petits oignons. Déferrée des 4, elle semble en mesure de rivaliser avec les mâles.

Indigo (601) n’est pas le plus riche mais pas le moins doué. Proche de sa course, il fait face à un très bel engagement. C’est peut-être son jour !!!.

D’une louable régularité et restant sur un accessit sur le parcours qui nous intéresse, Jeagle Dream (709) est un bon point d’appui dans cette 7ème. Il mériterait même d’en empocher une belle comme ce Prix des Gaillets des Sables.

Rien à reprocher à Josie Nonantaise (809) qui réalise un début de carrière de toute beauté. Dans ce lot au féminin, elle devrait pouvoir totalement s’exprimer. Sa place est à nouveau sur le podium.

Terminons cette soirée sous la selle dans une course bien difficile à déchiffrer. Jorky d’Alouette (914) vient de prouver qu’il savait porter l’homme (victoire pour sa 1ère apparition sur le parcours du soir). Il peut rééditer s’il daigne rester au trot.

Quitter la version mobile