Portrait de Gai Matin : Le cheval de la réunion ! – Mercredi 13 avril à Reims

Par 🗞️ @Mseyvet

Direction l’hippodrome de Reims où se disputera la 3ème étape du Grand National du Trot. Au sein de cette ville historique où était jadis sacrés les rois de France, l’hippodrome de la Champagne verra également en son sein se disputer une autre joute, celle du Grand National des Amateurs. Gai Matin 🐴 , vainqueur de la précédente étape à Salon de Provence est une nouvelle fois présent et tentera de briguer un second sacre.

Prix de l’UNAT – 3ème Etape du Grand National des Amateurs – 15h

Gai Matin et son mentor Guillaume Gillot au son sulky de son protégé
📸 Canalturf

GAI MATIN, AIMÉ JOUR COMME DE NUIT 🌙

Fils de Rieussec (Goetmals Wood – Ironie Jet) et Nuit Torride (Boléro du Coq – Bandoline Rose), Gai Matin a été élevé par Philippe Gillot, légendaire crack jockey autrefois, qui fut lui-même autrefois l’entraîneur et le propriétaire de sa mère Nuit Torride 🌙. Qualifié en 1’19″00 sur l’hippodrome de la prairie à Caen à la fin de l’année 2018, il ne tarde pas à rentrer en compétition et se présente en course lors de sa première sortie publique quelques mois plus tard, en mars 2019, sur l’hippodrome de Challans. Façonné en province où il se montre un tant soit peu facétieux, il dévoile néanmoins un brin de qualité.

Il prend le chemin des illustres hippodromes parisiens à l’âge de 4 ans en pénétrant tout d’abord dans l’un des plus mythiques : le temple du trot. Une aventure se soldant par une 4ème place des plus révélatrices en naviguant à l’extérieur, dévoilant alors un noble courage. Une révélation éclipsée par le public puisqu’il figure parmi les grands outsiders lors de sa sortie suivante dans le second hippodrome phare de la région parisienne : l’hippodrome d’Enghien. Associé à son mentor Guillaume Gillot, lequel s’accorde à lui donner le meilleur des parcours, il triomphe de la plus belle des manières, déjouant donc les pronostics et comblant de joie son entraîneur, qui lève le bras au passage du poteau ! 🥰

À l’instar de sa mère, il arbore la tactique de la course d’attente et se caractérise par ses divins talents de finisseur. Son entourage se cantonne à lui apprendre son métier sans lui donner des parcours fâcheux. Coutumier de places en échouant souvent au pied du podium, il réalise plus tard l’une des plus belles performances jusque là en se classant 3ème du premier Quinté + auquel il participe sur l’hippodrome de Paris-Vincennes en février 2021, alors âgé de 5 ans. Une course magnifique où il a fini de remarquable manière le long de la corde, remémorant alors avec nostalgie les finishs de sa mère jadis. Certes coutumier de courir caché, il n’est cependant guère condamné à cette tactique. À sa sortie suivante, toujours au sein du temple du trot, il aborde sa seconde course évènement associé une nouvelle fois à Éric Raffin. Malgré une frayeur de par ses facéties habituelles au départ, le fils de Nuit Torride 🌙 prend les choses en main à l’avant du peloton et résiste à ses rivaux prouvant alors une prodigieuse ténacité.

Écarté un temps des pistes, profitant d’un repos bien mérité, il s’illustre de nouveau avant de connaître un petit passage à vide, couvrant alors même de doutes son entourage qui avaient alors en point de mire le Prix Trot Open des Régions pour les 5 ans, un Groupe III disputé sur la cendrée de Vincennes. Un objectif dans lequel il rendra malheureusement les armes dans la phase finale. À l’instar de sa mère, un champion même petit, se relève toujours ! Et ce petit loulou 🐴 ne dément pas à la règle à sa sortie suivante. Confié à l’émérite Jean-Michel Bazire, arborant 20 sulky d’or à son actif et étincelant sous toutes les casquettes, il se classe noble second dans une épreuve remportée par Gui d’Erable. Sans être depuis « Bazirisé », il sera toutefois « Guenetisé » puisqu’il s’oriente dans les courses pour amateurs où il demeure en bonne compagnie aux côtés de Mademoiselle Barbara Guenet, qui le considère comme son petit chouchou.

Gai Matin n’a certes pas participé aux illustres courses réservées à la jeune génération tels les Critériums comme son père et n’égalera pas les gains de sa mère mais tient bien de ses parents. Il a hérité d’eux de la facétie de son père, de la tenue, de la ferrure mais surtout du courage de sa mère, courage qui lui a permis de surmonter bon nombre d’épreuves, parfois même les plus injustes.

Sublime lauréat à Salon de Provence lors de la seconde étape du Grand National des Amateurs, le fils de Nuit Torride 🌙 peut une nouvelle fois, avec cette fois un fan qui l’encouragera depuis les tribunes, combler de joie son entourage aimant, en brillant de nouveau, en compagnie de sa partenaire de cœur ❤️ .

Gai Matin lauréat de l’étape à Salon en compagnie de Barbara Guenet
📸 Turfomania
Émoji 🪶 Plume sur Google Android 12.0.
Maxime Seyvet





Un commentaire sur “Portrait de Gai Matin : Le cheval de la réunion ! – Mercredi 13 avril à Reims

Laisser un commentaire