Samedi 29 janvier à Vincennes : La sélection de Maxime !

C’est une tradition, le dernier week-end de janvier nous donne rendez-vous chaque année avec les meilleurs trotteurs au monde au sein du temple du trot. Avant le Grand Prix d’Amérique qui aura lieu dimanche avec un magnifique plateau malgré l’absence déchirante du crack Face Time Bourbon, ce samedi s’annonce tout aussi luxueux avec notamment le Prix de Luxemboug réservé à l’élite, et les Prix Roquépine et Paul Viel à la nouvelle et prodigieuse jeune génération !

Nous rendrons tout au long de la réunion hommage aux plus illustres trotteurs qui nous ont fait vibrer jadis. C’est le Prix Ready Cash qui ouvre le bal de cette sublime réunion. Après avoir animé l’épreuve, Inka du Vivier (113) a été privé de son succès il y a une semaine pour une gêne sur l’une de ses rivales… Douée, courageuse et sûrement revancharde, elle peut cette fois triompher à la loyale.

Je suis sous le charme de l’évolution de Georgica Gédé (204) ces derniers mois. Délicate autrefois en enchaînant d’ailleurs 8 disqualifications de suites l’an passé, cette charmante alezane a dévoilé tout le potentiel qui sommeillait en elle. Dauphine de Granvillaise Bleue dans le Prix Edmond Henry (Groupe II) qui depuis a fini 2ème du Prix de Cornulier, elle n’a pas non plus démérité dans le Prix Joseph Lafosse (Groupe II) derrière Gladys des Plaines, cinquième du Cornulier. Désinvolte lauréate depuis, elle sera ma favorite dans ce Prix Jag de Bellouet !

L’heure du Prix du Luxembourg, une prestigieuse épreuve qui a vu triompher d’éternels champions tels Rapide Lebel ou Triode de Fellière. Jean-Michel Bazire a fait sien ce prix à de multiples reprises en tant qu’entraîneur notamment avec Exploit Caf autrefois, le regretté Aubrion du Gers, et plus récemment avec Cleangame et Dorgos de Guez.
Il peut de nouveau enlever ce Luxembourg cette année avec Elie de Beaufour (306).
Il devra se méfier en priorité de Feliciano (305) qui voudra sa revanche du Prix Jean Dumouch.
Remarqué dans le Prix de Belgique, Express Jet (304) semble avoir retrouvé sa superbe.
Les places sont ouvertes. Des étrangers talentueux sont au départ tels que Dear Friend (315), laquelle vient d’être la dauphine de Feydeau Seven, au départ de l’Amérique dimanche. Mais elle est néanmoins mal lotie derrière les ailes de l’autostart tout comme Global Trustworthy (311) qu’elle vient de devancé et Missle Hill (310), sixième du Bourgogne.

Mon quinté en 5 chevaux en chiffres : 6-5-4-10-15.

Le sublime Elie de Beaufour va -t- il offrir un nouveau Luxemboug à Jean-Michel Bazire ?
📷 Letrot

Célébrant d’éminentes pouliches comme Vanika du Ruel dans le passé ou Inoubliable plus récemment, le Prix Roquépine réuni certaines des meilleures pouliches de 3 ans actuellement. Le leadership reste encore à définir entre Jazzy Perrine (413) qui n’est jamais sortie des deux premiers en 8 tentatives et éclatante gagnante du Prix Gélinotte en début du mois, et Jamaïca Turbo (411), qui l’a devancé l’an passé à la date du réveillon. Perfectible et encore toute neuve, Jérusalem (410) dévoile tout son talent au fur et à mesure de ses apparitions publiques. Elle peut jouer les troubles-fêtes.

Jazzy Perrine, cheffe de fil de sa génération ?
📷 Equidia

Un coup “à toi à moi”,  Dragster de Bomo (511) et De la Chenevière (509) se retrouvent une nouvelle fois ce samedi mais dès lors sur le parcours classique de Vincennes, celui des 2.700 mètres de la grande piste. Lequel des deux finira devant l’autre cette fois ?

Après les pouliches, place au Prix Paul Viel où les meilleurs poulains âgés de 3 ans tenteront d’inscrire leur nom au palmarès de cette fastueuse épreuve comme l’ont fait par exemple Tuscon ou Atlas de Joudes. Qui succèdera à Italiano Vero ?
Sans conteste le leader de sa promotion, Just A Gigolo (609) peut faire sien cette épreuve et offrir un nouveau Prix Paul Viel à son mentor Philippe Allaire qui les collectionnes depuis des années. Son compagnon d’entraînement, Joyner Sport (608) tentera de faire oublier son récent échec, tandis que Jag Stryck (606) tentera lui de confirmé ses éclatants progrès.

Just a Gigolo, leader incontesté de sa promotion ?
📷 Equidia

Avant dernière épreuve du jour sur l’hippodrome de Paris-Vincennes, la Coupe d’Europe des Amateurs. J’ai toujours adoré Elodie Let’s Go (806) qui donne toujours le meilleur d’elle-même et dépend de l’entraînement habile de Guillaume Gillot. Néanmoins, elle ne sera pas associée comme à l’accoutumée à Mademoiselle Barbara Guenet mais a Barbara Aebischer qu’elle va découvrir. Elle n’en demeure pas moins une talentueuse pilote en Suisse. Si tout se passe bien, toutes deux peuvent triompher !

C’est un week-end féerique qui s’annonce ! À l’aube du Grand Prix d’Amérique, c’est une aventure sportive palpitante que nous allons vivre ce samedi entre les Prix du Luxemboug, Paul Viel et Roquépine. Un avant goût délicieux du splendide spectacle attendu dimanche.
Bonne lecture et bon week-end en compagnie des trotteurs 🐴 ! J-1 avant le Grand Prix d’Amérique !

Maxime Seyvet

Laisser un commentaire