Meeting d’Hiver 2020 : Interview de Laura Planchenault, étoile montante du Trot!

Réalisant une année 2020 de premier plan, nous sommes allés à la rencontre de la jeune et talentueuse Laura Planchenault qui semble à l’aube d’un beau meeting d’hiver sur la cendrée de Vincennes.

-Pour ceux qui ne vous connaisse pas encore, pourriez-vous rapidement résumer votre parcours de formation qui vous amène aujourd’hui à monter en course? 

Pour moi c’était comme une évidence de suivre les traces de mon père, de faire de sa passion son métier. J’ai débuté à l’âge de 7 ans par l’équitation mais j’ai vite fini par arrêter parce que ça n’allait pas assez vite (rires). Je prenais des chevaux monté chez mon père, qui me tenait en longe pour ne pas que je sois « trimballée ». A l’âge de 15 ans, je suis partie faire un peu plus de deux ans d’apprentissage dans l’écurie Loic-Désiré et Matthieu Abrivard où j’ai passé mon CAP. Puis par la suite, j’ai rejoins le cocon familial en intégrant l’écurie de mon père pendant deux ans. Depuis le 1er Novembre, je suis de retour dans la cour de Matthieu Abrivard à Grosbois pour le meeting d’hiver 2020-2021.

-Votre année 2020 est assez incroyable avec un taux de réussite à la gagne de 16% et vous avez dépassé votre record de victoire de l’année dernière, c’est plutôt une belle année pour vous non ? 

Dépasser mon record de victoires de l’année précédente alors qu’on a eu deux mois sans pouvoir courir, c’est bien! Quand on a de la « came » entre les mains, c’est toujours un peu plus facile de gagner des courses, on le sait tous!

-Vous êtes aujourd’hui 10ème au classement de l’étrier d’or. Quelle place visez-vous pour fin 2020? 

C’est vous qui me l’apprenez parce que je ne faisais pas du tout attention à ce classement là, mais plutôt à celui des meilleurs apprentis monté de France. Je suis actuellement deuxième meilleure apprentie. Il y a quelques semaines de cela, c’était pour moi impossible de rattraper mon retard sur mon amie Gaelle Godard qui est en même temps ma concurrente, mais elle a écopé de 15 jours de mise à pied donc j’ai pu en profiter pour recoller! Je ne vais pas la laisser s’en aller comme cela! (rires) 

LAURA PLANCHENAULT

-Depuis 2 ans vous montez plus de courses au monté notamment par rapport aux années précédentes, comment expliquez-vous cela? 

Dès que je suis arrivée dans l’écurie familiale, mon père ne me parlait plus en relation père-fille mais en tant que patron-apprentie! Dès que je courais, il analysait ma course et me donnait des conseils pour que je m’améliore, un vrai maître d’apprentissage! Cela n’a pas toujours été simple pour moi parce qu’avant d’être mon patron, c’est avant tout mon père et il fallait faire la part des choses. J’ai commencé à prendre de l’expérience, a avoir plus de confiance en moi, et puis tu commences à te faire quelques places, à gagner une course par ci par là et après c’est parti, tout s’enchaîne! Je remercie mon père de me laisser partir aux courses quand je le souhaite et pour tout ce qu’il m’apporte au quotidien!

Laura Planchenault, ici avec son père, Eddy et CIRCE DE TRAMON qui lui a permis d’obtenir 8 victoires!

On vous voit moins souvent à l’attelé, pour quelles raisons? 

Les raisons pour lesquelles on ne me voit pas courir attelé, elle sont assez simples: je n’ai pas d’expérience dans cette discipline et mon père n’a pas de chevaux d’apprentis à me mettre entre les mains. 

-Quelles ont été les plus belles victoires depuis le début de votre jeune carrière?

Mes plus belles victoires restent celles que j’ai remportés pour mon père (13 sur 44). Ma première victoire PMU qui était avec VICTORIOUS LORD était un beau souvenir également puisque j’étais sur mes « terres », à l’hippodrome de Laval, avec tout mon entourage réuni. Sans oublier le « Prix Annick et Georges Dreux » avec BALZAC DE L’ITON pour l’entraînement de Franck Nivard, également à Laval. Le 14 juillet était marquant également car j’ai réalisé le premier doublé (CIRCE DE TRAMON et DELPHES D’ARIANE) de ma jeune carrière et pour couronner le tout, c’était pour l’entrainement de mon père, Eddy Planchenault. Toute aussi importante, ma victoire à Paris-Vincennes avec la « petite fusée » DOUCHKA WIND

Laura, ici en selle sur BALZAC DE L’ITON pour Franck Nivard.

-Vous avez gagné pour Jean-Michel Bazire cet été et de plus en plus de professionnels de renom font appel à vos services au monté. Quelle est la clé de votre réussite?

 Si les entraîneurs font appel à moi, c’est sûrement pour mon petit poids, ce qui est un avantage et également pour la façon dont je monte. Mon père m’a toujours conseillé de ne pas empêcher les chevaux d’avancer quand ils en ont l’envie, c’est certainement l’une des clés de ma réussite, je ne contrarie pas le cheval.

-On sait que votre papa est entraineur. Quel rôle jouez-vous au sein de l’écurie familiale?

Au niveau de l’écurie familiale, le fait que je monte à cheval est un vrai plus, que ce soit pour travailler les poulains ou bien pour voir les aptitudes d’un cheval au trot monté.

-Quel est votre objectif à long terme? Prendre le relais de votre père par la suite serait une éventualité? 

Effectivement, prendre le relais de mon père est une éventualité. On en n’est pas encore là! Vivons au jour le jour!

 -Le Meeting d’hiver de Vincennes débute! Quelques chevaux à suivre pour les parieurs dans les prochaines semaines ? Des montes interessantes pour l’extérieur ou pour votre père?

Pour mes montes, je compte sur EMERAUDE DEL PHEDO le 19 Novembre à Vincennes. En effet, j’ai appris à la connaître en dernière lieu sur la cendrée parisienne où elle courait très bien. En principe elle ne devrait pas sortir des trois premiers. Pour l’entraînement de mon père, je vous conseille ELIOT D’AMBRI qui aurait dû lutter pour la victoire en dernier lieu s’il n’avait pas été victime d’un accrochage dans le dernier tourant et DELPHES D’ARIANE, le 24 novembre à Paris-Vincennes, qui devrait encore fournir une belle valeur.

Un grand merci à Laura pour cet interview, on lui souhaite un très beau meeting d’hiver.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :